Le Séminaire de Combinatoire Enumérative et Analytique, rebaptisé Séminaire Philippe Flajolet le 7 avril 2011, a pour objectif de couvrir un large spectre de recherche en combinatoire, et est ouvert à tous les chercheurs et étudiants intéressés.

Il se tient un jeudi tous les deux mois à l'IHP, plus de détails ici.

Les séances de l'année 2018 - 2019 auront lieu :

  • jeudi 20 septembre 2018 - IHP, salle 314
  • jeudi 29 novembre 2018 - IHP, amphi Darboux
  • jeudi 7 février 2019 - IHP, salle 201
  • jeudi 4 avril 2019 - IHP, salle 201
  • jeudi 6 juin 2019 - IHP, salle 201


Prochaine séance : jeudi 7 février 2019, salle 201, IHP
  • 11h00 - 12h00 : Anne-Laure Basdevant (Université Paris Nanterre),
    Plus longue sous suite croissante avec contraintes,
    .

Étant donné un nuage de points poissonien, Hammersley étudia dans les années 70 le nombre maximal de points du nuage par lequel un chemin croissant peut passer. Ceci permettait alors d'obtenir la longueur asymptotique de la plus longue sous-suite croissante dans une grande permutation aléatoire. Dans cet exposé, nous généraliserons le problème d'Hammersley en rajoutant diverses contraintes sur le chemin et nous exposerons des couplages qui permettent de se ramener au problème originel.
Travail en collaboration avec Lucas Gerin.

  • 14h00 - 15h00: Samuele Giraudo (IGM, Paris-Est Marne-la-Vallée),
    Some combinatorial structures related to operads,
    .

Operads are devices intended to study algebraic structures by providing an abstraction of the notion of operation, their compositions, and the relations they satisfy. We introduce some elementary notions about operads and review some interactions between this theory and combinatorics. For this purpose, we shall explore how operads are linked with rewrite systems of trees and how to handle them as tools to enumerate families of combinatorial objects. We shall also present analogs of the Young lattice and a notion of dual pairs of graded graphs obtained from operads.

  • 15h00 - 16h00 : Wenjie Fang (TU Graz),
    La transformation zeta steep-bounce dans le Cataland parabolique,
    .

Le treillis de Tamari se définit comme l'ordre faible sur $S_n$ restreint aux permutations qui évitent le motif $231$. Mühle et Williams (2018+) ont généralisé cette construction aux quotients paraboliques de $S_n$, qui donne le treillis de Tamari parabolique. Il s'avère que la somme de tailles de tous les treillis de Tamari parabolique d'ordre $n$ correspond à la dimension de la composante homogène de degré $n$ d'une certaine algèbre de Hopf des pipe dreams, étudiée par Bergeron, Ceballos et Pilaud (2018+). Nous trouvons une explication bijective de ces relations d'équi-énumération reliant ces familles d'objets, en passant par une famille d'arbres coloriés. Muni des bijections trouvées, nous pouvons en déduire des résultats structurels intéressants, certains concernant la transformation zeta sur les chemins de Dyck, qui est centrale dans l'étude combinatoire de l'espace diagonal des coinvariants. Ce travail en cours est joint avec Cesar Ceballos et Henri Mühle.

  • 16h : pause café